Saint-Fé au temps du Coronavirus

Newsletter du 29 mars 2020
Par P.Steves Babooram s.j.

Communauté Saint-Fé Newsletter n° 4 – 29 mars 2020

Au départ, elles étaient bienvenues toutes ces informations à travers la télévision, la radio et les réseaux sociaux afin de nous informer le plus possible sur les dangers, les précautions à prendre et les étapes à suivre en cas de contamination par le Covid-19. Et maintenant, entre les « fake news », l’inflation des informations ou de la désinformation, les commentaires qui vont dans tous les sens, certains disent déjà qu’ils en sont saturés et ne veulent suivre qu’en dose mesurée les nouvelles à la télévision ou à la radio, par exemple, tellement ces moyens de communication peuvent être source d’angoisse et de peur légitimes. Et en plus, il est dit que le confinement génère, dans certaines situations, des tensions, des violences conjugales ou familiales.

Alors, comment choisir ce qui aide pour ne pas fuir cette réalité que personne n’a cherché à vivre ? Comment s’entraider pour vaincre ce mal et maintenir le moral tout en ayant le sourire, au cœur même de ces situations difficiles, troublantes et parfois désespérées ?

Les efforts conjugués des médecins et des scientifiques en vue de trouver une solution pérenne tout en continuant, sans relâche, à prodiguer les soins nécessaires aujourd’hui sont un des éléments de réponse. Sans oublier toutes les chaînes de prières, depuis le Vatican jusqu’à la paroisse rurale en Afrique ou en Asie, qui se sont mises en place pour implorer la miséricorde de Dieu et lui demander de nous accompagner pour sortir de cette épreuve mondiale.

Par ailleurs, nous entendons, nous lisons ou nous regardons heureusement des images qui montrent que l’humain ne peut rester insensible à ses semblables. Les différents sites d’accueil qui restent ouverts – cf. liste en fichier joint
http://saintferreolmarseille.fr/wp-content/uploads/2020/03/Associations-actives-pendant-le-COVID19-1.pdf
et les nombreuses personnes qui se proposent comme volontaires face à cette urgence humanitaire bien qu’étant en temps de confinement forcent l’admiration.

En sus des activités sportives limitées et raisonnables et des jeux à domicile, la musique, le chant et l’humour peuvent être au rendez-vous pour détendre des situations de tensions de toute sorte en solo, en famille ou en communauté religieuse !

Le groupe Gospel « Diony’s Voice » que nous comptons accueillir à St-Ferréol le 30 mai prochain, – si tout va bien d’ici là – , nous présente un clip composé pour la circonstance : https://www.youtube.com/watch?v=PF1hd0o348U

« Si vous rencontrez les problèmes suivants : maux de tête ; mauvaise vue ; mauvaise humeur ; insomnie ; nervosité et vertige, ce n’est pas le Covid-19 !

Ce sont seulement les symptômes de manque d’argent !!! ça s’appelle POCHVID 2O !!! »

C’est aussi de cette manière que nous prendrons soin des uns des autres à l’instar de Marie, notre Mère à tous dont nous avons voulu mettre en valeur dans notre programme de messe que nous devions vivre avec vous en ce 5ème dimanche de carême – cf. fichier joint.
http://saintferreolmarseille.fr/wp-content/uploads/2020/03/Programme-de-messe-5eme-dimanche-de-Careme.pdf

Bon dimanche à vous tous !
Steves Babooram s.j.

Quelques infos pratiques
http://saintferreolmarseille.fr/wp-content/uploads/2020/03/Quelques-infos-pratiques-1.pdf

Pour se brancher et vivre autrement le confinement en ce temps de carêmehttp://saintferreolmarseille.fr/wp-content/uploads/2020/03/Pour-se-brancher-et-vivre-autrement-le-confinement-en-ce-temps-de-carême.pdf

Rappels pour le mercredi 25 mars 2020

Le P.Pierre Brunet, vicaire général, donne les rappels concernant la journée du 25 mars, journée de l’Annonciation l

Frères et sœurs, chers amis,

Mercredi 25 mars, fête de l’Annonciation

  • Le pape François appelle tous les chrétiens des diverses confessions à prier le Notre Père à midi : « J’invite tous les chefs des Églises et les leaders de toutes les communautés chrétiennes, avec tous les chrétiens des diverses confessions, à invoquer le Très-Haut, Dieu tout-puissant, en récitant en même temps la prière que Jésus Notre Seigneur nous a enseignée (…) Au jour où de nombreux chrétiens font mémoire de l’annonce de l’Incarnation du Verbe à la Vierge Marie, que le Seigneur écoute les prières unanimes de tous ses disciples qui se préparent à célébrer la victoire du Christ ressuscité. »
  • À 18h30, Mgr Aveline présidera la messe de l’Annonciation dans l’oratoire de la résidence. Elle sera retransmise en direct via le site du diocèse https://marseille.catholique.fr/ et les réseaux sociaux. Merci de ne pas diffuser à cette heure-là les messes que vous célébrez sur les sites et réseaux sociaux.
  • À 19h30, les cloches de toutes les églises de France sonneront pendant dix minutes. Chacun pourra mettre sur le bord de sa fenêtre une bougie et prier.

Vendredi 27 mars, à 18h, adoration avec le pape et bénédiction Urbi et Orbi

Le pape présidera un temps de prière qui aura lieu sur le parvis de la basilique vaticane et qu’il conclura par la bénédiction Urbi et Orbi (à la ville et au monde). Ce temps de prière sera retransmis en direct sur https://marseille.catholique.fr/  : « J’invite tout le monde à participer spirituellement à travers les moyens de communication. Nous écouterons la Parole de Dieu, nous élèverons notre supplication, nous adorerons le Saint Sacrement, avec lequel je donnerai à la fin la bénédiction Urbi et Orbi. Nous voulons répondre à la pandémie du virus par l’universalité de la prière, de la compassion, de la tendresse. Restons unis. Faisons sentir notre proximité aux personnes les plus seules et les plus éprouvées. »Pape François.

Tous les soirs à 20h, de nombreuses personnes applaudissent aux fenêtres pour encourager et remercier le personnel de santé et autres. Nous pouvons nous y associer en sonnant les cloches de nos églises de 19h55 à 19h58 pour ne pas couvrir la clameur. Cette proposition est laissée au discernement de chaque curé.

Chaque dimanche à midi, les cloches des églises de notre diocèse sonnent pour inviter les catholiques à prier pour les soignants et les malades.

Fraternellement.

Pierre Brunet, vicaire général